Quel est le nom d’un résident de Hong Kong ?

2

Des mises à jour sont en cours sur les mesures restrictives mises en place par le gouvernement local pour encourager une reprise progressive et contrôlée des flux de voyageurs.

Hier, c’est la nouvelle annonce du gouvernement de Hong Kong sur les nouvelles exigences d’accès pour les personnes arrivant dans le pays où une surveillance constante est toujours en cours afin de limiter la transmission du virus. À la suite des accords du comité scientifique, il a été décidé que, pour toutes les personnes vaccinées qui signalent un résultat positif au test sérologique d’anticorps, une période de quarantaine obligatoire supplémentaire, mais réduite de sept jours à compter de leur arrivée . En outre, même pour les non-résidents de Hong Kong qui sont entièrement vaccinés, les restrictions seront assouplies tant qu’ils n’ont pas séjourné dans des emplacements spécifiés du groupe A1 ou du groupe A2 (emplacements déclarés), car ils présentent un risque très élevé de transmission)

A voir aussi : Où est le Tonkin ?

Un porte-parole du gouvernement a déclaré : « La situation épidémique locale est devenue stable et le taux de vaccination augmente régulièrement. Permettre l’accès aux personnes entièrement vaccinées et dont les résultats des tests d’anticorps sérologiques sont positifs après une période de quarantaine obligatoire de sept jours supplémentaire mais courte, encouragera une reprise progressive et ordonnée des flux de personnes ».

« Le maintien de protocoles de contrôle frontalier stricts — a poursuivi le porte-parole — nous a aidés à contrôler la situation épidémique. Hong Kong est une métropole internationale qui a besoin de transits internationaux, et l’adoption de recommandations d’experts, soutenues par des bases scientifiques, est parfaitement en phase avec les tendances de la prévention internationale ».

A lire aussi : Quel est le budget gouvernemental le plus important ?

EN DÉTAIL

Réduction de la période de quarantaine obligatoire pour les personnes vaccinées arrivant à Hong Kong : Toutes les personnes arrivant à Hong Kong qui n’ont séjourné que dans des lieux spécifiques du groupe B, des lieux spécifiques du groupe C ou à Taïwan le jour de leur arrivée ou dans les 14 jours suivants seront soumises à une période de quarantaine obligatoire raccourcie de sept jours à hôtels de quarantaine. Au cours de cette semaine, ils devront subir deux tests d’acides nucléiques, suivis d’une période d’autosurveillance de sept jours et de tests obligatoires les 12e, 16e et 19e jours de leur arrivée à Hong Kong.

Pour rejoindre ce chemin, les conditions suivantes sont nécessaires :

  • devrez être entièrement vacciné avec un carnet de vaccination ; avoir obtenu un
  • résultat négatif au test d’acide nucléique lors du test et de la mise en attente à votre arrivée à Hong Kong ;
  • avoir la preuve d’un résultat positif à un test sérologique reconnu pour anticorps réalisés au cours des trois derniers mois.
  • Vous

Les personnes arrivant à Hong Kong qui n’ont pas encore été vaccinées seront soumises à une quarantaine obligatoire de 21 jours dans des hôtels de quarantaine désignés, avec quatre tests d’acides nucléiques effectués pendant la période.

Même pour toutes les personnes qui proviennent des lieux spécifiés du groupe A1 et du groupe A2 et qui sont jugées à très haut risque, la quarantaine obligatoire de 21 jours sera organisée dans les hôtels désignés au cours desquels quatre tests d’acides nucléiques seront effectués, suivis de tests obligatoires le 26e jour du arrivée à Hong Kong.

Enfin, pour les personnes entièrement vaccinées arrivant à Hong Kong qui n’ont séjourné que dans certains endroits du groupe D, le continent ou Macao le jour de leur arrivée ou au cours des 14 jours précédents, seront soumises à une quarantaine obligatoire de sept jours dans les hôtels désignés et devront effectuer deux tests acide nucléique, suivi d’une période d’autosurveillance de sept jours et d’un test obligatoire le 12e jour de l’arrivée.

Entrée des non-résidents Les non-résidents de Hong Kong ne sont actuellement autorisés à entrer à Hong Kong que s’ils ont séjourné dans des lieux spécifiques du groupe D, sur le continent ou à Macao le jour de leur arrivée ou au cours des 14 jours précédents. Le gouvernement prévoit d’autoriser les non-résidents de Hong Kong qui ont été entièrement vaccinés avec un carnet de vaccination et qui ne sont restés que dans des sites spécifiques du groupe B, des endroits spécifiques du groupe C ou de Taïwan à entrer à Hong Kong. Les non-résidents de Hong Kong doivent se conformer aux mêmes exigences de quarantaine et de dépistage des acides nucléiques que les résidents de Hong Kong, y compris une période de quarantaine obligatoire raccourcie de sept jours pour ceux qui ont un test positif à un test d’anticorps sérologique reconnu effectué au cours du dernier trois mois.

Méthodes de mise en œuvre et calendrier La première phase débutera le 30 juin. Avant que le service de dépistage des anticorps sérologiques ne soit disponible à l’aéroport, les voyageurs pourront (à leurs frais) recevoir le test d’anticorps sérologiques dans l’un des laboratoires médicaux locaux reconnus. La preuve du résultat positif est valable pendant trois mois. À compter du 30 juin, les voyageurs qui ont la preuve d’un résultat positif valide seront soumis à la période de quarantaine raccourcie de sept. En fonction des progrès réalisés dans la mise en œuvre des protocoles, le gouvernement mettra en œuvre les dispositions de la deuxième phase d’ici juillet afin de fournir un service de dépistage des anticorps sérologiques aux voyageurs arrivant directement à l’aéroport, dont la période de quarantaine obligatoire pour ceux qui ont un résultat positif aux anticorps sérologiques sera réduite à sept jours.

(Tableau de regroupement des pays)

Groupe A1 (risque très élevé) Brésil, Inde, Népal, Pakistan, Philippines et Afrique du Sud

Groupe A2 (risque très élevé) Irlande et Indonésie

Groupe B (risque élevé) Argentine, Bangladesh, Belgique, Cambodge, Canada, Équateur, Égypte, Éthiopie, France, Allemagne, Italie, Japon, Kazakhstan, Kenya, Malaisie, Pays Bas, Roumanie, Russie, Singapour, Suisse, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Émirats arabes unis, Grande-Bretagne, États-Unis et Vietnam

Groupe C (risque moyen) Tous les endroits sauf la Chine qui ne sont pas spécifiés dans le groupe A1, le groupe A2, le groupe B ou le groupe D *La Chine désigne la Chine continentale, Hong Kong, Macao et Taiwan

Groupe D (risque faible) Australie et Nouvelle-Zélande

vous pourriez aussi aimer