Comment faire une autorisation parentale pour un passeport ?

Voyager avec des mineurs implique le respect de certaines règles, surtout s’ils ne sont pas leurs parents ou tuteurs qui les accompagnent. Différences entre la déclaration et la délégation qui l’accompagne.

Votre enfant a l’intention de participer à un événement sportif organisé par l’école secondaire en dehors de la région. Est-ce suffisant d’émettre une procuration pour accompagner votre professeur ? Si, par contre, l’événement se déroule à l’étranger et que le garçon n’a pas encore atteint l’âge de 14 ans, faut-il signer une autorisation spéciale ? Aujourd’hui, de nombreux mineurs déménagent avec ou sans parents. Le but du voyage peut être de suivre un cours d’étude, par exemple dans un collège anglais, pour mieux apprendre la langue, ou de rendre visite à des amis et parents résidant en dehors de l’Italie ou plus simplement pour le voyage scolaire de fin d’année.

A découvrir également : Quelles sont les principales causes de l'extinction des animaux ?

La législation qui s’applique aux enfants en déplacement est assez complexe car elle évolue constamment, en fonction de la destination, de la citoyenneté du voyageur et du moyen de transport utilisé.

En particulier, si l’enfant n’a pas encore atteint l’âge de 14 ans pour pouvoir s’expatrier avec des personnes autres que ses parents ou tuteurs (pensez à un garçon d’accueil auquel un tuteur a été nommé), il doit cependant être confié à une personne ou à une compagnie de transport comme, le cas échéant, à une compagnie aérienne. Dans les deux cas, cependant, une autorisation spécifique est requise, dont la libération doit être demandée au siège de la police, en remplissant une déclaration d’accompagnement. Au lieu de cela, dans ces cas spécifiques, lorsque, par exemple, le mineur doit assister à un événement ou faire un voyage en Italie sans l’accompagnement de parents ou d’opérateurs de tutelle, il suffit que ce dernier remplisse le formulaire de délégation pour les mineurs d’accompagnement , joint ici. Dans cet article, vous trouverez également des informations générales sur la façon dont les mineurs sont expatriés et la documentation nécessaire à cette fin.

A lire en complément : Les choses à faire sur l’île d’Oléron

Quelles sont les règles de l’expatriation des mineurs ?

Pour l’expatriation de mineurs, des règles différentes s’appliquent selon que l’enfant a un emploi ou non à l’âge de 14 ans. En fait, il faut garder à l’esprit que, selon le groupe d’âge auquel appartient le jeune, il doit être accompagné ou non d’un adulte pour voyager à l’étranger.

Plus précisément, de 0 à 14 ans , les mineurs italiens ne peuvent s’expatrier que si :

  • accompagnés d’au moins un parent ou de leur tuteur (par exemple, le tuteur ou l’autorité parentale) ;
  • confié à un compagnon avec une déclaration d’accompagnement ;
  • chargé d’une déclaration d’accompagnement par les parents ou les opérateurs de l’autorité parentale à un établissement (par exemple compagnie aérienne).

À l’âge de 14 ans, les mineurs peuvent voyager sans compagnon à la fois au sein de l’UE et vers des destinations hors de l’UE.

Dans les deux cas, pour voyager , ils ont besoin de leur propre document ou d’une carte d’identité individuelle ou d’un passeport.

Lorsque vous avez besoin d’une carte d’identité pour l’expatriation d’un mineur

Lorsqu’un mineur doit se rendre dans un pays de l’Union européenne, il suffit qu’il soit en possession d’une carte d’identité valide pour l’expatriation (la validité de l’expatriation doit être expressément demandée aux autorités compétentes lors de la délivrance du document).

Toutefois, pour voyager dans d’autres pays, vous avez besoin d’un passeport .

La carte d’identité valide pour l’expatriation est celle qui ne comporte pas la mention « non valide pour l’expatriation ». Cette dernière déclaration se trouve au dos de la carte d’identité papier et au recto, en bas à droite, de la carte d’identité électronique.

cartes d’identité des enfants Les indiquent généralement le nom de leurs parents.

Si le nom d’au moins un des parents n’est pas présent sur la pièce d’identité de l’enfant, il est important d’apporter avec vous les documents attestant du degré de parenté (par exemple, extrait de famille ou de naissance de l’enfant), sinon vous risquez de ne pas partir.

Pour les opérateurs de l’autorité parentale, il est nécessaire de disposer de documents attestant de la nomination comme tuteur ou de l’acte de placement en famille d’accueil. Tout cela est nécessaire pour empêcher l’expatriation illégale de mineurs pour le compte de tiers.

Lorsque vous avez besoin d’un passeport pour l’expatriation d’un mineur

Jusqu’en juin 2012, les parents d’enfants étaient autorisés à s’inscrire l’enfant dans son passeport. Aujourd’hui, cette procédure n’est plus valide (mais le passeport avec l’enfant enregistré reste valable pour le parent jusqu’à son expiration naturelle).

Les mineurs voyageant dans des pays non européens doivent être en possession d’un passeport individuel (ceux qui ont une durée de dix ans délivrés avant le 25 novembre 2009 restent valables, à condition que les données parentales des enfants de moins de 14 ans soient incluses).

Pour assurer une plus grande individualité et sécurité aux mineurs italiens , la législation, également étendue aux cartes d’identité délivrées par les municipalités, exige que les passeports pour mineurs aient deux types de validité différents. Cela permet de mettre à jour la photo et d’identifier l’enfant aux contrôles frontaliers.

En détail :

  1. pour les enfants de 0 à 3 ans, la validité est trois ans  ;
  2. pour les mineurs âgés de 3 à 18 ans, la durée de validité est de cinq ans .

Qu’est-ce que le consentement parental à la délivrance d’un passeport ?

demande de passeport pour l’enfant mineur nécessite le consentement des deux parents (parents mariés, conjoints, séparés, divorcés ou biologiques) et que l’enfant soit citoyen italien La .

Les parents doivent signer le consentement devant l’agent public, qui authentifie la signature, au bureau où la documentation est présentée. En l’absence de consentement, vous devez être en possession de l’autorisation du juge tuteur. Si l’un des parents n’est pas en mesure de se présenter pour la déclaration, le demandeur peut joindre une photocopie du document original signé par le parent absent (le document doit être signé pour la comparaison des signatures) avec une déclaration écrite de consentement à l’expatriation signée dans l’original .

Cette procédure est étendue aux citoyens de l’UE .

Le parent non-UE qui se trouve en Italie mais dans une ville autre que celle où le passeport de l’enfant sera délivré peut se rendre au poste de police le plus proche de lui pour donner son consentement devant un agent public.

Si l’un des deux parents n’est pas membre de l’Union européenne, mais n’est pas présent en Italie et ne peut donc pas se rendre au siège de la police pour obtenir son consentement, vous devrez vous rendre à l’ambassade d’Italie dans le pays étranger où ils se trouvent. Ici, il signera l’accord qui sera ainsi légalisé puis envoyé en Italie par le bureau diplomatique.

Quelle est la procédure à suivre pour délivrer un passeport ?

La demande de passeport doit être soumise en Le quartier général de la police, généralement le plus proche de l’adresse de résidence, ou du bureau des passeports. Si le demandeur est à l’étranger, la demande doit être soumise aux représentations diplomatiques .

Le site Web de la police d’État, en plus d’expliquer en détail le processus bureaucratique et de fournir toute la documentation nécessaire à remplir, permet au demandeur de réduire les temps d’attente en réservant en ligne votre rendez-vous au poste de police.

Selon la législation en vigueur, les nouveaux passeports à puce électronique ne permettent pas l’acquisition d’empreintes digitales et de signature numérisée pour les mineurs de moins de 12 ans.

En revanche, les données personnelles des parents vivants sont toujours présentes dans le passeport, quel que soit l’âge de l’enfant.

Qu’est-ce que la déclaration d’accompagnement ?

Parents ou personnes qui exercent la responsabilité de la tutelle les enfants de moins de 14 ans, qui voyagent seuls sans être accompagnés d’au moins l’un d’entre eux, s’ils ont l’intention d’accorder une autorisation à une personne physique ou à une entreprise de transport (par exemple, une compagnie maritime), ils doivent signer une déclaration d’accompagnement , dont le formulaire peut être téléchargé sur le site Web de la police d’État.

Après la soumission de la demande, l’autorisation peut être délivrée sur papier ou la mention correspondante sera signalée directement dans le passeport.

À cette fin, le demandeur doit sélectionner l’option choisie au moment de remplir la demande, sauf indication contraire pour des raisons justifiées par les bureaux de délivrance du passeport.

Plus précisément, dans le premier cas, le quartier général de la police délivrera un certificat que l’accompagnateur doit présenter ensemble à la frontière au passeport pour enfant en cours de validité ; dans le second cas, la mention sera imprimée sur le passeport de l’enfant.

Si l’enfant est confié à une entité ou à une entreprise de transport pour assurer l’exhaustivité et la lisibilité des données de voyage, seule la déclaration établie sur la base de la demande des parents ou des opérateurs responsables de la tutelle. Il est suggéré, avant d’acheter le billet de la compagnie de transport, de vérifier que celle-ci accepte que l’enfant lui soit confié.

Il est bon d’apporter au commissariat de police, avec la déclaration qui l’accompagne, une photocopie de la pièce d’identité du compagnon ainsi que celle des parents et du mineur.

La déclaration d’accompagnement ou la mention dans le passeport indiquera le nom de la personne ou de l’entité à laquelle l’enfant est confié.

Qui fait le déclaration d’accompagnement

La loi sur les passeports parle expressément de « citoyens » et, par conséquent, la déclaration qui l’accompagne ne s’applique qu’aux mineurs italiens âgés de 14 ans qui voyagent seuls avec une personne autre que leurs parents ou la responsabilité de tutelle :

  • en dehors de notre pays ;
  • ou, dans le cas où ils résident à l’étranger, en dehors des frontières de la résidence.

Il s’ensuit que :

  • la déclaration d’accompagnement ne doit pas être délivrée pour les voyages qui ont lieu sur le territoire national . Il est cependant possible que, pour les itinéraires nationaux, certaines compagnies aériennes ou compagnies maritimes exigent des documents spécifiques pour l’enfant qui voyage sans être accompagné par ses parents ou les opérateurs d’autorité. tutorial. Par conséquent, il est conseillé de se renseigner à l’avance auprès des mêmes entreprises pour voir ce que prévoit leur règlement intérieur afin d’éviter les mauvaises surprises lors de l’embarquement ;
  • cela n’est pas nécessaire lorsque l’enfant voyage en compagnie de la responsabilité de ses parents ou tuteurs.

Quelle est la validité de la déclaration d’accompagnement ?

La déclaration ou mention qui l’accompagne dans le passeport a une validité limitée à un seul voyage , à comprendre comme un voyage aller-retour, hors du pays de résidence de l’enfant de moins de 14 ans, avec une destination spécifique, à l’exception des cas qui seront évalués par le bureau émetteur.

Plus précisément :

  1. la déclaration peut avoir une période de validité maximale de 6 mois , entre la date de départ et la date de retour, même si le bureau compétent peut accorder un délai plus long en cas de demande motivée (par exemple, en cas de confiement du jeune à une maison de retraite ou formation) ;
  2. la validité ne peut pas dépasser la date d’expiration du passeport.

Les opérateurs de la responsabilité parentale ou de la tutelle peuvent indiquer jusqu’à un maximum de deux escortes, qui seront cependant des alternatives entre eux.

Dans le cas d’un voyage qui a lieu dans plus d’un pays, il appartient aux parents ou aux exploitants de déterminer s’ils doivent indiquer tous les États qui seront traversés ou seulement la destination finale.

Comment demander la déclaration d’accompagnement ?

La demande de délivrance de la déclaration d’accompagnement doit être soumise au poste de police ou à un poste de police bien avant le voyage. Les bureaux frontaliers ne sont pas autorisés à faire ce communiqué.

La demande peut non seulement être soumise directement au siège de la police ou dans les postes de police publics. sécurité compétente, mais également transmis en communiquant avec le bureau des passeports via le « agenda passeport pour le citoyen », à ce site.

La demande soumise en ligne arrive directement au bureau des passeports du siège de police sélectionné, qui, une fois le dossier complété, enverra au citoyen, par courrier électronique, la date de retrait du certificat la déclaration d’accompagnement. Si nécessaire, le même bureau peut demander des informations supplémentaires avant de délivrer l’autorisation.

Lorsque l’autorisation d’accompagnement est retirée du bureau, la documentation signée doit être remise.

Quand la délégation d’accompagnement pour mineurs est-elle suffisante

Si, par contre, le mineur doit assister à un événement ou se rendre en Italie sans être accompagné de ses parents ou de son tuteur, l’autorisation délivrée par le commissariat de police n’est pas requise. C’EST en fait, il suffit que l’un des parents ou le tuteur remplisse une procuration accompagnant les mineurs conformément au formulaire au bas de cet article.

Ce module est composé de plusieurs parties  :

  1. tout d’abord, les données personnelles du parent/tuteur (nom, prénom, lieu et date de naissance, résidence) et les détails de sa pièce d’identité ainsi que le numéro de téléphone ;
  2. suivre ceux du mineur , dont le nom, la date et le lieu de naissance doivent être indiqués ;
  3. ensuite, au centre du personnel et tout en majuscules doit être écrit « DÉLÉGATION » ;
  4. ensuite, les données personnelles du délégué (nom, prénom, lieu et date de naissance, résidence) et les détails de sa pièce d’identité doivent être saisis ;
  5. suit l’objet de la délégation , qui doit être bien spécifié (p. ex. accompagner l’enfant à l’événement… ou au voyage qui aura lieu… du jour… au jour le jour…)
  6. Enfin, la date et la signature du délégué doivent; être apposées.

vous pourriez aussi aimer