Après le drame de la Costa Concordia, la reprise des croisières Costa se fait attendre

L’année 2012 n’a pas été vraiment rose pour la compagnie Costa Concordia. En effet, c’est l’année où elle a enregistré le plus grand naufrage de son histoire. Mais tenez-vous tranquille ! Les croisières ont repris juste quelque temps après avec de nouvelles dispositions prises par la compagnie. Dans cet article, vous découvrirez tout sur la reprise du Costa Concordia après le drame du Costa Concordia.

Tout savoir sur le drame de Costa Concordia

Le naufrage de Costa Concordia s’est déroulé le 13 janvier 2012, il y a un peu plus de 10 ans. Cet accident inimaginable était dû à l’incompétence du capitaine qui conduisait le bateau. Il s’était trop rapproché des côtes situées non loin de L’île du Giglio où il a percuté un récif. Ce navire véhiculait plus de 4200 personnes durant ce sinistre. À la fin des accidents, le bilan a révélé 32 morts et quelques blessés.

A lire aussi : Où est-ce qu'il fait chaud en décembre-janvier ?

Selon les informations, le capitaine ayant conduit le bateau durant le naufrage reste l’homme le plus détesté en Italie aujourd’hui. Ayant été détenu en prison pendant plus de 10 ans, ce commandant était présenté comme étant un détenu modèle. La date de sa libération n’est pas encore confirmée, mais ne tardera pas à venir. Néanmoins, le commandant pense avoir été un bouc émissaire et que les sanctions appliquées à son égard étaient trop lourdes.

Francesco Schettino avait ordonné en tant que capitaine principal de frôler au bord de l’eau pour une révérence, passer un coup de salutation aux habitants. Mais il a été le premier à sauter du navire après la submersion. Selon les révélations, il a même abandonné son équipage qui s’est débrouillé tout seul. Pour cette responsabilité manquée et sa lâcheté, il a écopé de plus d’une dizaine d’années en prison pour homicide involontaire coupable. Il a aussi été condamné à 5 années d’emprisonnement ferme pour avoir été à la base de cet accident.

A lire également : Quelle est la meilleure période pour partir en Turquie ?

white cruise ship beside mountain

La reprise des croisières Costa

Les croisières Costa reprendront normalement en 2023. Il s’agit d’une programmation ayant prévu plus de 1800 séjours de l’hiver 2022-2023 au printemps 2023. Elle permettra d’explorer plus de 180 destinations à travers le monde entier. Chaque croisière a une durée allant de 3 à 127 jours. De plus, chacune d’elles mettra en avant les tendances que la compagnie a développées durant ces dernières années. Il y aura également une nouvelle gamme d’excursions avec des offres gastronomiques exceptionnelles.

Par ailleurs, il faut noter que l’écroulement de l’ancien navire n’a pas impacté la confiance des clients pour la compagnie. En d’autres termes, il a été constaté que les demandes de réservation deviennent de plus en plus fortes qu’elles ne l’étaient avant le naufrage de 2012. Il a d’ailleurs été confirmé par Roberto Alberti que cette tendance pourra sans doute se sentir durant les mois à venir.

Au cours de cet itinéraire, la compagnie mènera ses passagers à l’exploration des plus belles destinations méditerranéennes et européennes. Toutes les dispositions de sécurité ont été prises avec Costa Safety Protocol, le nouveau protocole en charge de la sécurité du navire Costa Concordia. Certaines dispositions sanitaires ont été prises également par la compagnie pour un itinéraire plus sûr.

En résumé, notez que les croisières Costa ont repris normalement avec moins de risque de naufrage cette fois. Notez de même que de nouveaux navires ont été mis à la disposition des passagers pour plus de sécurité.

Les mesures de sécurité renforcées après le naufrage de la Costa Concordia

Suite au naufrage de la Costa Concordia, les mesures de sécurité ont été renforcées pour assurer une meilleure protection des passagers. Les compagnies de croisière ont pris en compte cette tragédie pour améliorer leur protocole et éviter tout autre accident similaire à l’avenir.

La compagnie Costa Croisières a mis en place un plan d’action appelé le Costa Safety Protocol qui vise à garantir la sécurité des passagers et du personnel navigant. Ce protocole comprend plusieurs mesures telles que :

• Le renforcement des normes internationales relatives à la sûreté maritime ;
• L’amélioration de la formation du personnel sur les procédures d’évacuation en cas d’urgence ;
• La vérification régulière des équipements de sécurité tels que les canots pneumatiques, gilets de sauvetage, radeaux flottants…
• La surveillance permanente par satellite afin de détecter toute anomalie ou danger potentiel.

Un système sophistiqué pour localiser avec précision chaque personne à bord a été installé dans tous les navires appartenant à la compagnie. Cette technologie permet aux secours d’intervenir rapidement si nécessaire.

D’autres mesures ont aussi été prises notamment concernant les exercices obligatoires avant le départ où chaque passager doit participer activement afin qu’il puisse être préparé adéquatement en cas d’une éventuelle situation critique.

Il faut bien noter que toutes ces mesures sont réglementaires et font partie intégrante du Code international pour la sûreté des navires et installations portuaires (ISPS). Par conséquent, les compagnies de croisière sont tenues de se conformer à ces règles strictement pour assurer la sécurité des passagers.

Il est rassurant de savoir que les mesures prises suite au naufrage de la Costa Concordia ont été bénéfiques pour l’amélioration du protocole et ainsi garantir une meilleure sécurité lors des voyages en mer. Les passagers peuvent désormais profiter sereinement d’une expérience unique tout en étant assurés que leur bien-être demeure une priorité absolue.

L’impact économique du naufrage sur l’industrie des croisières

Le naufrage de la Costa Concordia a eu un impact économique majeur sur l’industrie des croisières. La compagnie Costa Croisières a subi une perte importante en termes d’image et de confiance du public, ce qui a entraîné une baisse significative des ventes suite à cette tragédie.

Le tourisme italien tout entier a souffert aussi car les îles voisines ont perdu beaucoup de touristes suite à cet accident. Les autorités locales ont donc mis en place des mesures pour encourager la visite et permettre aux voyageurs de redécouvrir les merveilles que ces endroits cachent.

Les enquêtes menées après le naufrage ont révélé plusieurs problèmes concernant la sécurité maritime, notamment en ce qui concerne les procédures d’évacuation et la formation du personnel navigant. Cela a conduit à une harmonisation internationale pour renforcer davantage les réglementations dans le domaine de la sécurité maritime.

En fin de compte, cela s’est traduit par un renforcement accru du système global de gestion opérationnelle pour toutes les entreprises liées au secteur nautique. Les compagnies maritimes sont désormais tenues d’être certifiées conformément aux normes internationales relatives à la sûreté maritime avant toute activité commerciale ou exploitation portuaire.

Malgré tous ces efforts consacrés à améliorer l’expérience clientèle ainsi que leur protection lorsqu’ils voyagent avec une entreprise proposant des croisières telles que Costa Crociere S.p.A., cette dernière peine toujours aujourd’hui à remonter son image auprès du grand public. Effectivement, le naufrage de la Costa Concordia a eu un impact durable sur sa réputation et en grande partie au regard des risques que certains voyageurs pourraient encore percevoir.

L’industrie des croisières a été fortement touchée par le drame de la Costa Concordia. Les efforts déployés pour améliorer les normes dans cet environnement industriel ont été significatifs mais insuffisants car la perte économique globale associée à cette tragédie est énorme. Pensez aux erreurs passées afin d’améliorer les conditions de sécurité offertes aux clients lorsqu’ils voyagent en mer.

vous pourriez aussi aimer