L’origine de la Saint-Patrick

Célébrée depuis plusieurs années en Irlande, la Saint-Patrick est d’abord une fête religieuse devenue un jour férié en Irlande. Le 17 mars de chaque année, les Irlandais et leurs descendants se retrouvent à travers le monde pour célébrer leur Saint Patron. On vous en parle en détails à travers cet article.

Qui était Saint Patrick ?

Contrairement à ce que vous pensez, le très populaire Saint Patrick n’a pas vu le jour en Irlande. Entre 373 et 390, celui-ci nait en Bretagne Insulaire où il mène une vie de païen jusqu’à son adolescence. Cette partie de sa vie est indiqué dans son autobiographie hagiographique.

A lire en complément : Où est la mer du Nord ?

Alors âgé de 16 ans, le jeune Patricius est kidnappé à Bannaven Taberniæ et vendu par des pirates. L’esclave est amené en Irlande où il passe six ans. Il travaille à la bergerie d’un chef Irlandais et en profite pour apprendre l’Irlandais. Il se convertira au Christianisme.

Peu après, Dieu apparaît à Patricius et lui demande de prendre la fuite et de retourner en Bretagne Insulaire. Protégé par la main Divine, il parvient à retourner chez lui sans ambages vers 411.

A lire également : Quel est le bilan des Seychelles ?

De l’esclavage à l’évangélisation

Nouvellement converti au Christianisme et après le miracle Divin, Patricius s’en va en Gaule pour suivre une formation ecclésiastique. Toutefois, il est difficile de déterminer s’il s’est fait former ou non et d’en préciser l’endroit. Dès lors, il adopte un pseudonyme : Patrick. Ordonné Diacre, Patrick deviendra évêque.

Envoyé en Irlande en 432 par le pape Célestin pour évangéliser les païens, l’évêque Patrick va convertir plusieurs Irlandais. Des personnalités à l’instar des rois de Dublin et de Muster n’y échapperont pas. Dès lors, Patrick fonde l’Eglise d’Irlande et engage une tournée d’évangélisation, créant des monastères et évêchés.

Mission accomplie, l’évêque retourne à son créateur vers 461, laissant derrière lui une Irlande majoritairement chrétienne et des moines formés. Ces derniers vont rédiger la tradition littéraire orale de l’Irlande. D’où l’histoire et mythologie irlandaises encore racontées aujourd’hui.

La fête de la Saint-Patrick

Célébrée le 17 mars de chaque année, la fête de la Saint-Patrick est à l’origine une fête chrétienne. En 1607, cette célébration est reconnue comme fête légale en Irlande. Par le même biais, cette commémoration est inscrite dans le calendrier liturgique catholique, faisant de cette date un jour Saint pour les chrétiens catholiques.

Tenue pendant la période de carême marquée par le jeune, la célébration de la Saint-Patrick devient donc l’occasion pour les catholiques Irlandais de rompre leur jeûne.

Au fil des années la Saint-Patrick deviendra progressivement une célébration civile. Et plus tard elle se hisse en fête nationale non-officielle de l’Irlande. Dès l’année 1903, le 17 mars devient un jour férié, relativement à cette fête.

Elle arbore une autre coloration dès l’année 1990. En effet le gouvernement s’en mêle et fait de la Saint-Patrick un festival. Celui-ci se veut être un moyen de promotion de la culture Irlandaise. Depuis lors, les festivals de la Saint-Patrick mettent des jours à Dublin, avec plus d’un million de visiteurs.

A l’étranger, la Saint-Patrick est également célébrée. Par exemple aux Etats-Unis où se trouvent des Irlandais et leurs descendants, cette fête est importante. D’ailleurs elle a été insérée dans le calendrier.

Cette fête qui était d’abord chrétienne est devenu une occasion pour les natifs et les descendants des natifs d’Irlande d’arborer des vêtements verts et de consommer de la bière ou du whisky en abondance. Question pour eux de célébrer la nation du trèfle.

vous pourriez aussi aimer