Quels sont les destinations touristiques à privilégier quand vous faites un circuit à Madagascar ?

Madagascar, la vaste île située dans l’Est de l’Afrique, est devenue une nouvelle destination privilégiée internationale. La diversité des activités disponibles dans le pays est remarquable : les amoureux de la plage, les explorateurs, les amateurs de sensations fortes ou les passionnés d’histoire peuvent profiter d’un séjour ou un circuit agréable à Madagascar. Les plages de sable blanc et les eaux cristallines, qui regorgent de faune et de flore marines, sont parfaites pour ceux qui recherchent la détente et la paix. Les explorateurs peuvent s’aventurer dans la forêt tropicale et parcourir les sentiers forestiers pour découvrir l’essence profonde de l’île.

A lire également : Quel temps fait-il sur l'île de la Réunion en octobre ?

Ambohimanga

Ambohimanga est un témoignage de l’identité nationale malgache. Autrefois résidence des rois locaux, ce site a été agrandi et complété au fil du temps, ce qui a donné lieu à un amoncellement de palais, de cimetières et de tombes royales. Il s’agit d’un emplacement important pour l’un des quatre quadrants de Madagascar qui a joué un rôle vital dans les campagnes historiques du roi Andrianampoinimerina. Malgré le passage du temps, l’architecture exquise des rovas en pierre et en bois se dresse toujours comme un témoignage de la grandeur et de l’importance du site. Les touristes peuvent désormais profiter d’une excursion depuis la capitale pour découvrir les salles d’audience royales et l’histoire du site reconnu par l’UNESCO.

Le parc national d’Andasibe-Mantadia

Andasibe-Mantadia est un parc national malgache qui couvre une superficie d’environ 155 kilomètres carrés bien connu par toutes les agences proposant des circuits touristiques à Madagascar. En dépit de sa taille, ce parc ne pose aucun problème d’accès depuis la capitale, et devient une destination très prisée des touristes à la recherche d’une nature préservée. Les visiteurs d’Andasibe-Mantadia peuvent s’attendre à être impressionnés par la forêt vierge verdoyante, ainsi que par son incroyable variété de faune et de flore. Depuis le crabe rampant jusqu’au sifakas à diadème se balançant et aux singes indri duveteux, la diversité même de l’écosystème du parc reste tout simplement époustouflante. Pour profiter pleinement de la beauté du parc, les visiteurs peuvent explorer ses nombreux sentiers de randonnée, qui durent de 1 à 8 heures.

A lire aussi : Où est la mer du Nord ?

Le parc national de Zahamena

Niché au milieu des nuages de pluie et de la brume, entouré de canopées d’un vert éclatant, et dissimulé parmi les pics immenses de l’est du pays, se trouve le célèbre gisement des forêts pluviales d’Atsinanana – le parc national de Zahamena. Cette zone protégée, qui s’étend sur un peu plus de 420 kilomètres carrés, est assez difficile d’accès, mais les visiteurs sont récompensés par une diversité d’oiseaux. Dans ses domaines enchanteurs, les aigles serpents et les hiboux rouges planent gracieusement parmi les branches verdoyantes et les forêts remplies de fougères, tandis que les lémuriens nains et les indri indri aux yeux blancs se promènent en toute liberté.

L’île Sainte Marie

L’île Sainte Marie, une bande de terre allongée le long de l’extrémité orientale du pays, est une destination idyllique qui figure sur les cartes postales tropicales. La plupart des visiteurs arrivent aux jetées rustiques d’Ambodifotatra avant de s’aventurer vers les plages et les criques isolées. Les rivages vierges regorgent de sable doré, entrecoupé de gros rochers et bordé de gracieux cocotiers. De temps à autre, un hôtel de villégiature est installé au milieu des mangroves. Lors de la découverte de l’île, le visiteur doit absolument explorer la riche histoire des pirates, en visitant l’ancien cimetière des flibustiers.

Maroantsetra

En tant que l’une des principales portes d’entrée du parc national de Masoala à Madagascar, Maroantsetra s’est imposée comme un point central pour les aventuriers qui cherchent à explorer la nature sauvage de la région. Dans cette ville séculaire, la place du marché est très animée et déborde de l’arôme des produits frais. Les rues sont bordées d’humbles maisons en terre et d’appentis en tôle, qui ajoutent au charme terreux et authentique de la ville. L’atmosphère tranquille qui se dégage de Maroantsetra est encore renforcée par les doux méandres de la rivière Antainambalana, qui se jette finalement dans l’océan Indien à cet endroit.

Le parc national de Masoala

Le parc national de Masoala, qui s’étend sur 2 000 kilomètres carrés, est un lieu de convergence captivant de la biodiversité. Ici, les geckos à queue feuillue, les insaisissables falanoucs et les rares lémuriens prospèrent au milieu d’un paysage. S’étendant jusqu’à l’océan Indien, ce parc s’enorgueillit d’une mosaïque de forêts tropicales qui descendent en cascade des falaises de la région de Sava pour rejoindre les vagues déferlantes. Malgré les problèmes posés par l’exploitation forestière illégale, le parc a été reconnu par l’UNESCO et a connu un essor de l’écotourisme. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent explorer les sentiers de Cap Est et d’Alohatrozana, et s’immerger dans la beauté intacte des forêts qui bordent le rivage.

Antsirabe

Enclavée dans les hautes terres de Madagascar et baignée par les brises rafraîchissantes des montagnes, Antsirabe est devenue une destination irrésistible pour les colons français installés ici à l’époque de la colonisation. Laissant derrière eux un héritage durable, les colons décorent le paysage de gracieuses demeures de style parisien, de cathédrales gothiques et de boulevards bordés de platanes. L’attrait des sources thermales voisines, réputées pour leurs vertus curatives et relaxantes, continue aujourd’hui encore à fasciner de nombreux visiteurs. La ville d’Antsirabe est un trésor d’histoire qui appelle à une immersion profonde dans la beauté intemporelle du pays.

Morondava

La ville de Morondava est située au cœur de la réserve d’Andranomena et du parc national de Kirindy Mitea. Bien que la ville elle-même ne soit pas la principale attraction, elle offre un cadre de séjour agréable, avec ses charmantes maisons en bois et ses maisons d’hôtes accueillantes. Le véritable trésor de Morondava, cependant, est l’Avenue des Baobabs, un site sacré qui s’étend glorieusement le long de la route menant à Belon’i Tsiribihina. Avec une collection impressionnante de baobabs immenses, cette avenue est une attraction visuelle. Les visiteurs peuvent facilement se perdre dans le mélange des troncs colossaux et apprécier les merveilles de la nature dans toute leur splendeur.

vous pourriez aussi aimer